En septembre 1944, le pacte d'Alexandrie adopte un avant-projet de ligue, qui voit finalement le jour au Caire le 22 mars 1945.

La Ligue arabe est créée, (qui obtiendra un statut d'observateur à l'ONU) , rassemblant l’Égypte, l'Irak , la Syrie, la Transjordanie, le Liban, le Yémen et l'Arabie Saoudite dans le but commun de défendre les intérêts arabes sur le plan international.Son annexe (1) traite de la Palestine comme un Etat arabe indépendant :

 

"annexe (1) :

Depuis la fin de la dernière grande guerre, le règne de l'Empire ottoman sur les pays arabes, dont la Palestine, qui s'est mal détachée de cet Empire, a pris fin. Elle est devenue autonome, non subordonnée à un autre État. Le Traité de Lausanne proclamait que son avenir devait être réglé par les parties concernées.

Cependant, même si elle n'était pas encore en mesure de contrôler ses propres affaires, le Pacte de la Société (des Nations) de 1919 prévoyait un régime fondé sur la reconnaissance de son indépendance.

Son existence internationale et son indépendance au sens juridique du terme ne peuvent donc être remises en cause, pas plus que l'indépendance des autres pays arabes.

Bien que les manifestations extérieures de cette indépendance soient restées obscures pour des raisons indépendantes de sa volonté, il ne faudrait pas que cela interfère avec sa participation aux travaux du Conseil de la Ligue.

Les États signataires du Pacte de la Ligue arabe sont donc d'avis que, compte tenu de la situation particulière de la Palestine et jusqu'à ce que ce pays puisse effectivement exercer son indépendance, le Conseil de la Ligue devrait prendre en charge la sélection d'un représentant arabe de la Palestine pour participer à ses travaux."

 

Lire le texte intégral (anglais / français de la charte de la ligue arabe de 1945

 

L'une des premières mesures de la ligue , le 2 décembre 1945, consiste à interdire l'entrée dans les pays membres de toute denrée fabriquée par des Juifs de Palestine ou d'ailleurs (produits juifs et/ou sionistes) .1

Les produits juifs sont considérés comme indésirables dans les pays arabes. Toutes les institutions, organisations, marchands, agents et individus" arabes "sont appelés à refuser de vendre, distribuer ou consommer des produits de détail ou manufacturés sionistes.

 

La ligue compte aujourd’hui 22 membres, s'étant étendue à toute l’Afrique du Nord, le Soudan, la Somalie, Djibouti, les Comores et les Etats du golfe. Le Brésil, l’Érythrée, le Venezuela, l'Inde et la Turquie (mais pas l'Iran) en sont des pays observateurs.

Elle représente aujourd’hui 378 millions de personnes sur 13 millions de kilomètres carrés (soit 47 fois la population d'Israël et 650 fois sa superficie), possédant plus de la moitié des réserves de pétrole mondial.

 

1 L'histroire occultée des Palestiniens, Sandrine Mansour-Mérien, ed Privat

Comments powered by CComment