DEMANDE D'ADMISSION D'ISRAËL À L'UNION EUROPÉENNE ADHÉSION À L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES

 Lettre datée du 29 novembre 1948, adressée par le Ministre des Affaires étrangères1 du gouvernement provisoire d'Israël au Secrétaire Général [A / 752 ]


Note du Secrétaire général : Conformément à l'article 124 du Règlement intérieur de l'Assemblée générale, Le Secrétaire général a l'honneur de transmettre ci-joint, pour l'information des Membres de l'Assemblée générale, une copie d'une lettre, datée du 29 novembre 1948, du Ministre des affaires étrangères du Gouvernement provisoire d'Israël, concernant la demande d'admission d'Israël comme membre des Nations Unies.

 

https://storage.googleapis.com/bhs-flat-pics/6DAFBD14-E40F-4738-B5DB-D6CF4459EA38.jpg

Moshé Sharett, ministre des affaires étrangères

 


Paris, le 29 novembre 1948

 

Le 14 mai 1948, l'indépendance de l'Etat d'Israël a été proclamée par le Conseil national du peuple juif de Palestine en vertu du droit naturel et historique du peuple juif à l'indépendance dans son propre Etat souverain et en application de la résolution du 29 novembre 1947 de l'Assemblée générale. Depuis cette date, Israël a été consolidé administrativement et s'est défendu avec succès contre l'agression des États voisins. Il a jusqu'à présent été reconnue par dix-neuf Puissances.

 

Au nom du Gouvernement provisoire d'Israël, j'ai l'honneur de demander l'admission d'Israël en tant qu'État Membre de l Membre de l'Organisation des Nations Unies conformément à l'Article 4 de la Charte.
Compte tenu de la nature particulière de cette demande, je demande qu'elle soit examinée sans tenir compte des éléments suivants les délais fixés par les paragraphes 1 à 4 de l'article 60, mais conformément au paragraphe 5 du même article 60 du Règlement intérieur de l'Assemblée générale. Règlement intérieur provisoire du Conseil de sécurité. Une déclaration formelle attestant que le Gouvernement israélien accepte toutes les obligations stipulées dans la Charte des Nations Unies est jointe.2

 

Mon gouvernement fait valoir que l'admission d'Israël à l'Organisation des Nations Unies constituera un acte de justice internationale pour le peuple juif, en pleine cohérence avec la politique des Nations Unies à l'égard de la Palestine, et contribuera à la stabilisation de la paix et de la sécurité internationales. au Moyen-Orient et à la cause de la paix internationale.

 


(Signé) Moshe SHERTOK

Ministre des affaires étrangères du Gouvernement provisoire d'Israël

 

1 Moshé Sharett


DÉCLARATION

 sources/1948_lettre_sharett_admission_ONU.pdf

29 novembre 1948

 

Au nom de l'État d'Israël, moi, Moshe Shertok, Ministre des affaires étrangères, dûment autorisé par le Conseil d'État d'Israël, déclare que l'État d'Israël accepte sans réserve les obligations énoncées dans la Charte des Nations Unies et s'engage à les honorer dès le jour où il deviendra Membre de l'Organisation.


(Signé) Moshe SHERTOK

Ministre des affaires étrangères du Gouvernement provisoire d'Israël.

***

 Résolution 273 (III) de l'Assemblée générale de l'ONU
Admission d'Israël à l'ONU

 

 

Ayant reçu le rapport du Conseil de sécurité relatif à la demande d'admission d'Israël à l'Organisation des Nations Unies,

 

Notant que,de l'avis du Conseil de Sécurité1, Israël est une Etat pacifique, capable de remplir les obligations de la Charte et disposé à le faire,

 

Notant que le Conseil de sécurité a recommandé à l'Assemblée générale d'admettre Israël à l'Organisation des Nations Unies,

 

Prenant acte, en outre, de la déclaration par laquelle l’État d'Israël « accepte sans réserve aucune les obligations découlant de la Charte des Nations Unies et s'engage à les observer du jour où il deviendra Membre des Nations Unies »,

 

Rappelant ses résolutions du 29 novembre 1947 et du 11 décembre 1948, et prenant acte des déclarations faites et des explications fournies devant la Commission politique spéciale par le représentant du Gouvernement d'Israël en ce qui concerne la mise en œuvre desdites résolutions,

 

 

 

L’Assemblée générale,

 

Remplissant les fonctions qui lui incombent aux termes de l'article 4 de la Charte et de l'article 125 de son règlement intérieur,

 

1. Décide qu'Israël est un État pacifique qui accepte les obligations de la Charte, qui est capable de remplir lesdites obligations et disposé à le faire ;

 

2. Décide d'admettre Israël à l'Organisation des Nations Unies.

Deux cent septième séance plénière,

le 11 mai 1949

Résultats des votes,

Pour :   Afrique du Sud, Argentine, Australie, Australie, Bolivie, Canada, Chili, Chine, Colombie, Costa Rica, Cuba, Cuba, Équateur, États-Unis, France, Guatemala, Haïti, Honduras, Islande, Libéria, Luxembourg, Mexique, Nicaragua, Norvège, Nouvelle-Zélande, Panama, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, République dominicaine, Tchécoslovaquie, Pologne, RSS d'Ukraine, URSS, Uruguay, Venezuela, Yougoslavie.

Contre :   Afghanistan, Arabie saoudite, Birmanie, Égypte, Éthiopie, Inde, Iran, Irak, Liban, Pakistan, Syrie, Yémen.

Abstentions :  Belgique, Brésil, Danemark, El Salvador, Grèce, Siam, Royaume-Uni, Suède, Turquie.



.
1 Unispal A/818 of 9 march 1949

 

Lire aussi :

- Les débats , texte français, qui ont précédé le vote de cette résolution (document 1, document 2, document 3, document 4)

- 7 mars 1949 , le conseil de sécurité transmet la demande d'admission à l'ONU

 - Ce jour là : le 4 mars 1949

 

***