(l'entrée est à dans la rue à gauche de l'église de toutes les Nations)

Dans les évangiles synoptiques (Marc, Matthieu, Luc), Gethsémani veut dire « le pressoir à huile »). C'est le lieu où Jésus a prié avant son arrestation.

« Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Restez ici, pendant que je m'en vais là-bas pour prier. »  — Évangile selon Matthieu chapitre 26, verset 362

L'évangile selon Jean ne mentionne qu'un jardin « situé de l'autre coté du torrent du Cédron » où Jésus venait habituellement bivouaquer avec ses disciples. C'est sur cette base que Hélène mère de l'empereur Constantin a identifié ce jardin.
C'est là que Judas Iscariote conduit « la bande munie d'épées et de bâtons » venus arrêter le Christ priant pendant que les autres disciples dorment.
Il s'agit d'un grand domaine qui, durant les fêtes de pèlerinages, abrite la foule qui ne sait trop où loger.
Le jardin abrite des oliviers centenaires (800 ans et 3 mètres de diamètre pour les plus anciens) dont selon la tradition certains étaient déjà là lorsque Jésus priait sur le rocher de l'agonie, au centre du jardin. Même si c'est impossible, des analyses ADN ont montré que ces arbres sont tous issus de même bouturages d'une même branche mère, peut être donc d'oliviers de l'époque de Jésus…
Une procession part chaque année le Jeudi Saint du jardin pour rejoindre l'église Saint-pierre en Gallicante où fut emprisonné Jésus.

Comments powered by CComment