Un tiers de la ville de Damas est détruite ainsi que Tripoli. Le séisme détruit la ville de Safed (Tsfat). La peste avait déjà décimé la population de cette ville en 1724. En 1759, c'est un double tremblement de terre qui touche la ville, le 30 octobre puis une réplique le 25 novembre. Le séisme a tué 2000 personnes dont 200 dans Safed. Les survivants sont partis de la ville. La population juive est cependant renouvelée à partir de 1778, quand quelque 300 partisans du Baal Shem Tov, fondateur du hassidisme, puis près de 450 disciples du Gaon de Vilna1 (dit les mitnagdim – opposants - ), les rejoignent.


Les deux groupes cohabiteront ensuite dans la ville. Mais en 1812, la peste décime la population dont 80 % est tuée.

1 Le génie (Gaon) de Vilna, Eliyahou ben Shlomo Zalman (1720 - 1797), est un érudit juif, chef de file des opposants au Hassidisme.

Comments powered by CComment