1881 : Premières organisations sionistes des « Amants de Sion » - Hibat Sion - fondées par Leon Pinsker et Moshe Lev Lilienblum1.

C'est cette année là que Eliezer Ben Yehouda (1858-1922), un lexicographe né dans l'empire Russe, s'installe en Palestine. Il soutient que le sionisme doit s'accompagner de la pratique de l'hébreu qui est alors une langue écrite, dont l'usage, réservé aux prières et textes sacrés est néanmoins réapparu en littérature. Dès son séjour à Paris, il prend l'habitude de parler en hébreu aux Juifs qu'il fréquente.Il créé les néologismes utiles à la pratique de la langue. Le premier d'entre eux étant le mot « milon », dictionnaire. Dès 1880, il prône l'usage unique de l'hébreu en Palestine, notamment dans les écoles. Il créé « staténou », notre langue, une société pour la diffusion de l'hébreu

C'est à lui qu'est due la résurrection de cette langue qui compte actuellement environ 8 millions de locuteurs.

A son arrivée en 1881, Ben Yehouda est désemparé par ce pays qu'il ne connaît pas. Il décrit ses premiers contacts avec des voyageurs arabes :

" Tous manifestaient joie et gaité, plaisantaient, s'amusaient et prenaient du bon temps. Je dois avouer que cette première rencontre avec nos cousins fut peu réjouissante. Un sentiment déprimant de peur remplit mon âme, comme si je me trouvais devant une muraille menaçante. Je perçus qu'ils se sentaient citoyens de ce pays, terre de mes ancêtres, et moi leur descendant, je revenais à cette terre comme un étranger, fils d'une terre étrangère, d'un peuple étranger.

Je n'avais sur cette terre de mes pères ni droit politique, ni citoyenneté. J'étais ici un étranger, un métèque..je n'étais pas préparé à de tels sentiments..peut-être que mon rêve d'une renaissance d'Israël sur la terre ancestrale n'était qu'un rêve qui n'avait aucune place dans le réel...le réel, le concret, le voici ! Les citoyens de ce pays, c'était eux, ceux qui y habitaient." 2

1 Moshe Lev Lilienblum est né à Kovno, c’est un écrivain et un journaliste qui a d’abord milité pour la normalisation de la vie juive par l’engagement des Juifs dans les activités productives. Suite aux pogroms, il est, parmi les premiers sionistes, l’un des plus radicaux : la diaspora sera liquidée, il faut acheter des terres et obtenir de l’empire ottoman un quasi-gouvernement juif en Palestine. (Akadem)

2 Cité par Vincent Lemire in Jérusalem 1900, p.250

***

 

Comments powered by CComment