Cette révolte tire son nom du gouverneur de Judée Lusius Quietus ( transformé en Kitos), prince berbère et général nommé gouverneur par l'empereur Trajan, aux fins de mater la révolte des Judéens. Elle est aussi appelée révolte des exilés.

Lusius Quietus, qui sera mis à mort par l'empereur Hadrien, est notamment connu pour avoir mis une statue de l'empereur dans les ruines du temple de Jérusalem. C'est aussi lui qui a massacré les Juifs de Lydda (l'actuel Lod)

La, ou plutôt les révoltes ont lieu entre 115 et 117, alors que Trajan mène des campagnes militaires qui le mène jusqu'au golfe persique. Elle éclatent dans plusieurs lieux de l'empire, en Babylonie comme en Egypte.

Une forte répression a lieu à Adabène en Assyrie (actuelle Erbill, capital du Kurdistan Irakien) , à Nisibe (actuelle Nusaybin à la fontière Turquio-Syrienne) , à Edesse en Anatolie, mais aussi à Cyrène en Cyrénaique (actuelle Lybie) , en Egypte et à Chypre.

La féroce répression de la révolte juive, en affaiblissement durablement le judaïsme, est peut-être à l'origine de l'expansion du christianisme qui ne s'est pas associé au mouvement.

 

***

 

 

 

 

 

Comments powered by CComment