Royaumes de Juda et d'Israël après la scission de -931, suite au décès du roi Salomon

Roboam1, fils de Salomon prend la tête du royaume de Juda en - 931, les tribus du nord ayant fait sécession et nommé un autre roi, Jéroboam (- 931, - 910 ), officier à la cour de Salomon, à la tête de ce qui devient le royaume d'Israël.

Jéroboam s'éloigne de la stricte observance de la loi mosaïque, fait ériger de veaux d'or à Dan et à Bethel et enjoint à son peuple de redevenir idolâtre (pour éviter d'aller au temple à Jérusalem). Son exemple est suivi par ses successeurs.

Teglath-Phalasar, fondateur de l'empire Assyrien, après avoir étendu son territoire en Babylonie, conquiert la Syrie du Nord puis Canaan-Israël. Il annexe Gaza à son royaume en - 734, soumet Damas puis selon le deuxième livre des Rois, prend les villes de Galaad et de la Galilée au roi d’Israël Peqah ainsi que le territoire de la tribu de Nephthali, dont la population est déportée en Assyrie.

A l'origine Peqah, roi d'Israël et assassin de son prédécesseur Peqahya avait attaqué Achaz, roi de Juda. Celui-ci aurait donné tout l'or du Roi Salomon à Teglath-Phalasar pour qu'il vienne à son secours.

1 Contrairement à son père, Roboam n'a que 16 femmes et 60 concubines. Du coup il n'a eu que 88 enfants.

Comments powered by CComment