Séleucos IV 'Philopator ', qui aime son père ' (- 187; - 175) , fils et successeur d'Antiochios III envoie son ministre Héliodore à Jérusalem en - 176 afin de s'emparer du trésor du Temple.

Au retour de cette mission, Héliodore assassine Séleucos. Il est plausible que le ministre ait trouvé assez de richesses pour suborner une partie de l'armée. Antiochos, le frère de Séleucos IV , reprend la situation en main à son retour de Rome et après avoir tué Héliodore, monte sur le trône, sous le nom d'Antiochos IV Épiphane (l'illustre).

Cependant, les tensions avec les Romains se multiplient et Antiochos IV ne renouvelle pas la charte accordée aux Juifs par son père Antiochos III.

Antiochos IV destitue en -175 le grand prêtre (fonction autant religieuse que politique) Onias III au profit de son frère Jason.

L'accord avec Antichos IV prévoit qu'en retour Jason peut transformer Jérusalem en une cité grecque, une polis qui est renommée Antioche de Jérusalem. Un gymnase est même créé au pied du mont dû Temple. En échange Jason doit lever de nouveaux impôts au profit d'Antiochos.

Mais le règne de Jason ne dure pas longtemps, car sa charge lui est enlevée pour la confier à un autre intriguant, qui plus est parent, Menelas.

Ce dernier fait assassiner le prédécesseur de Jason, Onias III en -172. Mais Jason, privé de son poste et croyant Antiochos IV mort en Égypte a levé une armée de 1 000 hommes afin d'attaquer Jérusalem et reprendre son poste.

A son retour Antiochos le renvoie pour réinstaller Ménélas, ouvrant une ère de guerre civile entre les fractions hellénisantes du judaïsme.

Selon le deuxième livre des Maccabées (5 :11 ),

Quand le roi apprit les événements, il en conclut que la Judée s'était soulevée .  Il leva le camp et revint d’Égypte. Avec la furie d’une bête fauve, il reprit la ville, la traitant comme un territoire ennemi conquis en temps de guerre. Il ordonna à ses soldats de tuer sans merci toute personne qu’ils rencontraient et d’égorger ceux qui se terraient dans leurs maisons. Quarante mille personnes furent tuées et un nombre similaire furent vendus comme esclaves. Non content de ses atrocités, Antiochos eut l’audace d’entrer dans le plus saint Temple du monde… De ses mains souillées, il se saisit les objets de culte sacrés et vola les cadeaux déposés là par de nombreux autres rois…

La Judée est cependant déjà largement hellénisée puisqu'elle est gouvernée par un Sénat à la mode grecque, une Gérousia1. Les Juifs fréquentent le gymnase en masquant leur circoncision2, soit en y renonçant pour leur enfants.

Antiochios IV met en application des mesures anti-juives, consacrant le temple à Zeus après l'avoir pillé (-168) , interdisant la circoncision et ordonnant que des porcs soient offerts en sacrifice. L’Édit de persécution interdit la Torah.

Le Livre I des Maccabées (1:44-50) dépeint ces décrets de la manière suivante :

" Le roi envoya des lettres portées par des messagers à Jérusalem et dans les villes de Judée, ordonnant aux Juifs de se conformer aux coutumes étrangères à leur pays, de mettre un terme aux sacrifices sur les autels ainsi qu’aux repas et aux libations dans le Temple, de violer le Shabbat et les fêtes. Il leur était ordonné de souiller le Temple et les objets sacrés, de dresser des autels et des temples illicites, des tombeaux idolâtres, de sacrifier des porcs et d’autres animaux non casher, de ne pas circoncire leurs fils, d’attirer l’abomination sur leurs têtes en étant impurs de toutes les manières possibles et en profanant tout ce qui pouvait l’être. Et cela, jusqu’à en oublier la Torah et violer tous les commandements. Toute personne désobéissant à l’ordre du roi devait être mise à mort.

En -167, Apelles, émissaire du roi, construit un autel à Modiin3 pour un dieu et ordonne au prêtre Mattathias, notable du village, de sacrifier à leur idole, selon les directives du roi.

Mattathias refuse de plier et exhorte au contraire les Juifs à ne pas abandonner leurs croyances et pratiques ancestrales.

Lorsqu'un Judéen hellénisé se déclare prêt à collaborer, Mattathias le tue et détruit l'estrade, tandis que ses fils tuent l'émissaire Apelles.

Mattathias harangue alors la foule, enjoignant les Juifs demeurés fidèles à la loi de la rejoindre dans son insurrection. Il s'enfuit ensuite dans les montagnes rejoint par d'autres rebelles.

Mattathias meurt un an après le déclenchement de la révolte. Après son décès ce sont ses fils Judas Hamakabie 'le marteau', puis Jonathan après la mort de Judas (-160), qui conduisent des expéditions punitives envers les non-juifs et les Juifs hellénisés.Les Hasmonéens (descendants de Hasmonaï, ancêtre de Mattathias, appelés aussi les Macchabées) font appel aux Romains en -164 et profitent de l'affaiblissement du pouvoir Séleucide dont ils sont victorieux pour obtenir l'abrogation des mesures qui ont provoqué le soulèvement.

En décembre 164 av J.-C, après plusieurs batailles, Jonathan parvient à s'emparer de Jérusalem et rétablit le culte juif interrompu depuis trois ans. (Histoire de Hanouccah).

163 av. J.-C. Jonathan (frère de Juda Macchabée) est nommé grand-prêtre. C'est le premier depuis quatre ans. Il décède en -143.

Son frère Simon, très âgé lui succède. Il obtient de son allié séleucide le roi de Syrie Démétrios II Nicator (le victorieux) l'évacuation des dernières troupes séleucides de Jérusalem en -142.

Un traité est signé et l'indépendance politique de la Judée reconnue. Simon est assassiné avec ses deux fils en -134, lors d'un banquet à Jéricho sur l'instigation du Lagide Ptolémée.

1 L'assemblée nommée Gérousia, héritage de Sparte, regroupe des Gérontes, c'est à dire des hommes ayant atteint 60 ans, âge de fin de leurs obligations militaires. Les candidats sont cooptés et choisis parmi les grandes familles, élus à vie, et non tenus de rendre des comptes. La Gérousia est dirigée par deux rois.

2 À l'aide d'un faux prépuce. Le prépuce était pourtant caché chez certains athlètes grecs grâce à la pose d'un kynodesme - littéralement une laisse de chien - une bande de cuir le reliant à la taille mais laissant voir le reste de l'appareil reproductif masculin.

3Actuellement au centre d'Israël, près de la Cisjordanie

Comments powered by CComment