Constantin 1er Cour du Palais des conservateurs des musées capitalins, Rome

Constantin, né à Naisus en Serbie est le fils de Constance Chlore, l'un des quatre tétrarques et de sa concubine, la chrétienne Hélène.

L'empereur Constantin (272-337) se convertit (non certain) au Christianisme suite à la bataille de Pont Milvius le 28 octobre 312, contre l'armée de Maxence nommé Princeps par la garde prétorienne.

Après avoir éliminé les autres concurrents, Constantin partage le monde avec Licinus. Licinus garde l'Orient, Constantin l'Occident. En 324 Constantin bat Lucinus et réunifie l'Empire.

Constantin est l'auteur de l’Édit de Tolérance (Édit de Milan) le 13 juin 313 autorisant la religion chrétienne (qui devient ensuite religion officielle de l'empire par l’Édit de Théssalonique de l'empereur Théodose en 380)1.

Inquiet du succès de la doctrine d'un prêtre dénommé Arius, Constantin organise le concile œcuménique de Nicée en 325 afin d'apaiser les esprits. Le concile condamne l'Arianisme2 qu'il prône. Arius est exilé.

1 Les non-chrétiens sont d'ailleurs immédiatement persécutés et les jeux olympiques interdits en 394 car ils sont considérés comme des symboles du paganisme

2 Arius d'Alexandrie prône que le Christ est subordonné au Père. C'est un relais entre Dieu et l'humanité. Le concile décide que le fils est consubstantiel, 'de la même essence', que le créateur.

Comments powered by CComment