Monnaie perse sassanide

Constantinople est menacée au nord par les Avars qui viennent de l'autre coté du Danube et au sud par les Perses Sassanides de Kosroes II (590-628). Byzance est en pleine guerre civile, l'empereur Phocas (602-610) n'a plus aucune autorité. La moitié de l'empire fait secession et la famine comme la peste achèvent de le gangréner.

 

Héraclius II (610-641) devient empereur le 3 octobre 610.

" Le chaos s'installe dans les villes. Les cités syriennes sont fortement troublées par des affrontements violents entre chrétiens orthodoxes, monophysites et juifs... L'empereur est ouvertement insulté et méprisé dans la capitale,... tandis que les vaines tentatives de répression du souverain discrédité ne font qu'envenimer la situation. Au cours de l'année 610, la partie de la Syrie non encore envahie par les Perses et l'île de Chypre passent à la rébellion, et tandis qu'Héraclius le Jeune cingle avec sa flotte vers Constantinople, un mouvement se fait dans plusieurs provinces pour le rejoindre et le soutenir. En septembre 610, la flotte franchit l'Hellespont1 ; le 3 octobre, elle arrive devant la capitale.

La ville sombre alors dans l'anarchie. La faction des Verts livre à Héraclius le port qu'elle garde. Le gouverneur Bonosus, qui a rejoint la capitale, est lynché par des émeutiers. Puis c'est le tour de Domentziolus, frère de l'empereur (et père du général homonyme). Priscus, le comte des Excubiteurs, se rallie rapidement à Héraclius.

Le 5 octobre, Phocas est capturé par un groupe d'hommes à l'intérieur du palais impérial, dans l'église palatiale de l'Archange où il s'est réfugié, et emmené complètement nu jusque sur le navire d'Héraclius. « Est-ce ainsi, misérable, que tu as gouverné l'État ? » lui lance ce dernier. « Nul doute que tu feras mieux. », lui répondit-il. Puis Phocas est mis à mort sur le navire même. On lui coupe la main droite, puis la tête, et ces parties de son corps sont portées en trophées à travers la ville. Son cadavre ainsi mutilé, dit-on, est écorché, et finalement ses restes sont jetés dans un four sur le Forum du Bœuf. Plusieurs fonctionnaires qui ont servi sous lui connaissent le même jour un sort comparable.2

 

Phocas, le tyran de Constantinople, est donc mis à mort, au prétexte qu'il a tué son prédécesseur et rival l'empereur Maurice en 602. Les Perses Sassanides mazdéens3 s'emparent d'Edesse (609), d'Antioche (613), puis vient le tour de Jérusalem en 614.

 

La chute de Jérusalem, qui capitule au bout de 21 jours malgré une résistance acharnée fait entre 57 000 et 65 000 victimes, auxquelles s'ajoutent les 35 000 prisonniers chrétiens réduits en esclavage, parmi lesquels le patriarche Zacharie.Jérusalem est détruite. Plusieurs églises, y compris celle du Saint-Sépulcre (L'Anastasis) construit par Constantin 1er, sont incendiées et de nombreuses reliques dont la Sainte Croix, la Sainte Lance et la Sainte Éponge sont emportées à Ctésiphon, la capitale perse.

 

Les survivants du massacre, dont le patriarche Zacharie, sont déportés en Mésopotamie.

 

1 Terres situées de part et d'autre des Dardanelles

2 Extrait wikipédia article Phocas.

3 Le Mazdéisme, d'où dérive le zoroastrisme est une religion perse qui doit son nom à son dieu principal, Ahura Mazda. Le livre sacré du mazdéisme est l'Avesta.

 

Voir aussi :

- Récit par le Moine de Saint-Sabas, de la prise de Jérusalem par les Perses

- Procope de Césarée : Histoire de la guerre contre les perses (Livre Second, chapitre XX) : Chosroes pille le temple de Jérusalem

***

 

Comments powered by CComment