La ville de Tripoli est prise en 1289 par les mamelouks. L'ancien royaume de Jérusalem est alors composé des villes de Saint-Jean-d'Acre, Beyrouth, Tyr, Saïda et de la forteresse d'Atlith.

Le 13 mars, des pèlerins chrétiens massacrent à Saint-Jean d'Acre des paysans musulmans venus vendre leur production.

C'est l'origine (le prétexte) de l'intervention du sultan Al-Ashraf qui entame le siège de la ville le 5 avril 1291 avec une armée de 220 000 soldats et fait placer quatre énormes catapultes à des emplacements stratégiques, face aux plus importantes tours de défense de la ville.

Le 4 mai, le roi de Jérusalem, Henri II de Lusignan débarque à Saint-Jean-d'Acre, avec 200 chevaliers, 500 fantassins et des vivres en quantité. Il essaye de traiter avec le sultan : celui-ci exige la reddition pure et simple de la ville, et accorde la vie sauve aux habitants. Le 7 mai, Henri repart vers Chypre, en laissant son armée sur place.

Le sultan donne l'assaut et fait bombarder la ville qui tombe le 28 mai 1291.

Comments powered by CComment