En 1920, le royaume du Hedjaz est encore dirigé par la famille Hachémite. Dès 1925 il est occupé par les Saoudites du Nedj qui l'incorporeront à l'Arabie Saoudite après en avoir chassés Abdallah et ses fils.

A la conférence de la paix qui suit la première guerre mondiale, une délégation du Hedjaz, conduite par Fayçal entend protester contre les décisions d'attribution des mandats à la France et à la Grande-Bretagne, prises à la conférence de San Remo, et demande l'incorporation de la Palestine à la Syrie.

La délégation du Hedjaz se permet de faire part au conseil suprême du sentiment de surprise avec lequel elle a appris, par la voix publique, la décision prise à la conférence de San Remo, au sujet des pays arabes détachés de la Turquie...

La délégation du Hedjaz fait respectueusement observer que pour l'attribution de ces mandats, le désir des populations intéressés n'a pas été pris en considération...

La délégation du Hedjaz n'a pas manqué de formuler, en son temps, ses réserves contre le principe même des mandats sur les pays arabes, et depuis, elle a eu l'occasion, à maintes reprises, d'attirer l'attention de la conférence de la Paix sur les désirs et les aspirations des populations en question, aspirations nettement exprimées par leur représentants et proclamées récemment sous une forme solennelle par le congrès de Damas.

La délégation du Hedjaz se permet en second lieu d'attirer l'attention du Conseil Suprême sur ce fait que la décision de San Remo détache de la Syrie sa partie méridionale, la Palestine, ce qui est contre le gré et la volonté de sa population, que les liens de sang, de race et de traditions et d'intérêts économiques ont de tous temps unie à elle. 1

Les anglais répondent2 à Fayçal

En ce qui concerne la Palestine, vous avez toujours su que le gouvernement de Sa Majesté voulait créer un home national pour les Juifs en Palestine, intention à laquelle vous avez acquiescé.

Tout en rappelant qu'il s'agit toujours de

sauvegarder, de la façon la plus complète, les intérêts des habitants indigènes du pays.

1L'empire ottoman, les Arabes et les grandes puissances 1914- 1920, Beyrouth 1989.

2Télégramme britannique dont le contenu est transmis le 31 mai 1920 à Alexandre Millerand par Gouraud.

Comments powered by CComment