La Commission royale pour la Palestine, dite commission Peel, est chargée de préconiser les évolutions nécessaires du mandat britannique, suite à la grande révolte arabe de 1936.


Partition préconisée par la commission Peel

La commission constate qu'il existe deux communautés dont les modes de vie, la culture et l'éducation sont très différents. Leurs seul point commun étant de revendiquer la totalité du territoire sur lequel ils vivent, la Palestine mandataire. Elle conclut donc que chacun doit accepter un compromis sur ses aspirations pour rendre possible leurs souhaits. D'après la commission :

La pénurie de terres est due moins à l'achat par les Juifs qu l'augmentation de la population arabe. La thèse selon laquelle les Arabes prétendent que les Juifs ont obtenu une trop grande proportion de bonne terre ne peut être maintenue. Une grande partie de la terre portant maintenant des orangeraies était des dunes ou des marécages, une terre de sable et inculte quand elle a été acheté.

 


Lord William Peel (1867 – 1937), il dirige la commission chargée de proposer une solution à la crise issue de la révolte arabe de 1936

La commission préconise donc la création de deux Etats, l'un juif, l'autre arabe, à l'exception d'un "corridor" autour de Jérusalem, et s'étirant jusqu'à la côte de la Méditerranée au sud de Jaffa. (la proposition de constitution de deux États a donc pris corps avant la Shoah qui n'en est pas l'unique cause comme il est parfois écrit, même s'il est entendu qu'elle a accentué l'urgence de la création d'un foyer refuge pour les Juifs).

- L'État arabe comprend la Cisjordanie actuelle et toutes les terres au Sud de Jérusalem, dont Gaza et le Néguev jusqu'au golfe d'Eilat/Aqaba.

- L'État juif, coupé en deux parties, comprend un corridor de Tel-Aviv jusqu'au Liban , à l'ouest de Ramla en fait aussi partie.

La proposition est acceptée par les Juifs (Ben Gourion et Haïm Weizmann). Les Arabes la refusent, souhaitant n'accepter un État palestinien que sur la totalité de la Palestine Mandataire.

Awni Abd al-Hadi déclare

Nous lutterons. Nous nous battrons contre le partage du pays et contre l'immigration juive. Nous n'accepterons aucun compromis.

Après ce rejet, la révolte reprend en 1937, marquée par l'assassinat du commissaire Andrews à Nazareth.


Le rapport Peel montre aussi la différence importante entre les revenus en Palestine et dans les pays voisins. Cette différence entraine une forte immigration arabe.

 

Voir aussi

les textes du rapport de la commission Peel

***

 

Comments powered by CComment