12 avril : Une bombe est trouvée à bord d'un train fréquenté par des travailleurs arabes, au terminal pétrolier de Haifa. Deux agents de police britanniques trouvent la mort en tentant de la désamorcer.

Deux juifs tirent sur un bus arabe. Malgré l'absence de victimes, ils sont condamnés à mort et l'un des deux, Schlomo Youssef, membre de l'Irgoun Zvaï Leumi (Organisation militaire nationale) est exécuté le 29 juin. C'est le premier Juif mis à mort par les Anglais en Palestine.

Le 6 juillet, deux bombes sont lancées sur le marché de Haïfa tuant 21 Arabes et 6 Juifs. Le 15 juillet, une bombe est lancée sur David Street à Jérusalem, tuant 10 Arabes et en blessant 30 autres. Le 25 juillet, c'est encore au marché de Haïfa qu'à lieu un carnage ou 53 Arabes sont tués et 37 blessés alors qu'un autre est évité, la bombe de 7 kilos ayant été découverte avec un détonateur activé au milieu des légumes sur le même marché. Suite à ces actions, une émeute arabe fait 4 victimes juives, 13 autres sont blessés par des jets de pierres, frappés, poignardés et les biens juifs sont pillés. Fin août une bombe, toujours sur le marché de Haïfa tue 24 arabes et en blesse 35.

Le Times de Londres décrit une situation cauchemardesque :

La police doit se protéger contre les assassins, les Arabes modérés contre les extrémistes, les Juifs contre les Arabes, et à présent, des Arabes innocents contre des attentats bien planifiés que presque tout le monde considère comme des actes de représailles intentés par des Juifs.1

1James Barr, une ligne dans le sable, Perrin, p. 224

Comments powered by CComment