L'association roumaine Alya affrété le navire Struma pour acheminer 769 réfugiés juifs de Roumanie vers Istanbul où il envisagent de demander des visas pour émigrer en Palestine. Le Struma est un bateau fragile et mal entretenu datant de 1867. Le 12 décembre 1941, le Struma quitte Constantza et arrive le 16 décembre, après quelques avaries, dans le port turc de Büyükdere, au nord du Bosphore. Mais les autorités turques interdisent tout débarquement, à l'exception de 8 passagers qui ont déjà des visas britanniques pour la Palestine. Le Struma est alors mis en quarantaine. Les conditions de vie à bord sont désastreuses et empirent chaque jour. Les Britanniques sollicités ne sont prêts à accepter en Palestine que les 28 enfants agés de 11 à 16 ans.

Finalement, la marine Turque remorque le bateau en mer Noire où il est torpillé par erreur par un sous-marin soviétique. A l'exception d'un seul homme, David Stollar, tous les passagers sont décédés. L'épave sera retrouvée par les Israéliens en 1999.

Les autorités britanniques sont peu émues. Pour le Haut-Commissaire Harold MacMichael,  Le destin de ces gens a été tragique, mais il n'en demeure pas moins qu'il s'agit de citoyens d'un pays en guerre contre la Grande-Bretagne venant d'un territoire sous contrôle ennemi. Tandis que pour Walter Guiness (Lord Moyne), futur Haut-Commissaire en Égypte, la Palestine est trop petite et déjà surpeuplée pour accueillir les trois millions de juifs que les sionistes veulent y amener  ».

Comments powered by CComment