Les Britanniques cherchent à prouver que l'Agence juive est liée au terrorisme et que l'Irgoun est son bras armé. C'est le but de l’opération Agatha. Le 29 juin, 17 000 soldats et policiers perquisitionnent les locaux de l'Agence juive et les domiciles des dirigeants. Ben Gourion et Sneh, à Paris, y échappent. Les Anglais cherchent les preuves de la complicité de l'Agence avec l'Irgoun. Au cours de l'opération, trois camions de documents sont emportés, 2 718 personnes sont emprisonnées dont la quasi-totalité de l’exécutif de l'Agence et nombre de membres de l'unité Palmach. Selon James Barr, Le 1er juillet Moshe Sneh, dirigeant de l'Agence, envoie un message au dirigeant de l'Irgoun, Menahem Begin, lui ordonnant de poser une bombe au quartier général de l'administration de Sa Majesté en Palestine où, présumait-il les documents saisis étaient en cours d'analyse.1Ce quartier général est installé dans une aile de l'Hôtel King David.

Immigrants juifs en Palestine

1James Barr, une ligne dans le sable, p366.

Comments powered by CComment