Alors qu'un groupe d'ouvriers palestiniens de la raffinerie de l'Iraq Petroleum Company (qui emploie juifs et arabes) attend d'entrer sur le lieu de travail, l'Irgoun lance une bombe. l'Irgoun affirme qu'il s'agit de représailles suite à une agression antérieure d'ouvriers arabes contre des ouvriers juifs.

6 ouvriers sont tués, 42 sont blessés. La foule arabe en colère tue 41 juifs et en blesse 11. L'Irgoun réplique, tuant 60 hommes arabes lors de l'attaque du village de Bald al-Cheïkh près de Haïfa.

Le 7 février 1947, Bevin rencontre secrètement Tawfiq Pacha, Premier ministre d'Abdallah de Transjordanie. Tawfiq lui apprend que la légion arabe projette d'occuper les régions arabes de Palestine dès le départ des britanniques. Bevin lui répond : ça tombe sous le sens. Mais n'allez pas envahir les régions dévolues aux Juifs1.

Dans un rapport du 16 février, l'UNSCOP indique qu'au cours des trois mois suivant le vote de la résolution de partage, il y a eu 2778 personnes tuées ou blessées en Palestine.2

1 Cité par James Barr. Avil Shlaim, collusion across the Jordan : King Abdallah, the zionist movement, and the partition of Palestine

2 James Barr

Comments powered by CComment