Le jeune État israélien a perdu 8 000 citoyens dont 6 673 combattants dans la guerre d'indépendance. Le 3 avil 1949, Israël et la Jordanie signent un accord d'armistice.

Les accords  (article VIII.2) stipulent l'accès libre et gratuit aux lieux saints et aux institutions culturelles ainsi que l'utilisation du cimetière du mont des Oliviers pour les Israéliens.

Les Jordaniens n'ont cependant jamais mis en œuvre cette clause arguant le refus d'Israël d'autoriser le retour des Palestiniens dans leurs foyers de Jérusalem-Ouest. Aucun juif (pas même les touristes étrangers ) n'était donc autorisé sur le quartier juif qui  rasé, habitations et synagogues.

Les accords ne préjugent pas du règlement des différents territoriaux.

 


Le mur occidental avant 1967

 

Il est à noter que la présente convention ne se propose pas d'établir ou de supprimer d'aucune façon les droits, titres ou intérêts territoriaux, de surveillance ou autre, qui peuvent être revendiqués par l'une ou l'autre partie dans le territoire de la Palestine… soit que ces droits, titres ou intérêts revendiqués dérivent des résolutions du Conseil de sécurité… soit qu'ils proviennent de toute autre source. Les dispositions de la présente convention sont dictées par des considérations exclusivement militaires et ne sont valables que pour la durée de l'armistice.

La ligne de démarcation ne doit nullement être considérée comme une frontière politique ou territoriale ; elle est tracée sans préjudice des droits, revendications et positions de deux parties au moment de l'armistice en ce qui concerne le règlement définitif de la question palestinienne.1

1 Laurens, le grand jeu Armand Colin p89 cité par Dominique Perrin, Palestine une terre deux peuples

Comments powered by CComment