Le FPLP, détourne ce jour là quatre avions vers une ancienne piste d'atterrissage situées dans le désert jordanien : Dawson field près de Zarka.

Les avions, en provenance de Francfort, zurich, Amsterdam (un détournement est un échec et l'autre ira à Beyrouth puis au Caire) , et Bahrein (détourné le 9).

Les otages sont libérés s'ils sont passagers, non américains et non juifs. Les avions sont détruits sur place.

Signe de l'impuissance internationale, le Conseil de sécurité, comme un appel, vote la résolution n°286 :

gravement préoccupé par la menace que fait peser sur la vie de civils innocents le détournement d'aéronefs ainsi que toute ingérence dans les liaisons internationales

- fait appel à toutes les parties intéressées pour que soient libérées immédiatement tous les passagers et membres des équipages, sans exception, détenus à la suite des détournements ou de toute autre ingérence dans les liaisons internationales

- Demande aux États de prendre toutes les mesures juridiques possibles pour empêcher tout nouveau détournement ou tout autre ingérence dans les liaisons aériennes internationales civiles.

 

Destruction d'un avion par le FPLP

Ces détournements font monter la tension entre les Palestiniens et la Jordanie, poussant Hussein de Jordanie à décréter la loi martiale 10 jours plus tard.

 

Comments powered by CComment