Le 30 mai 1972, Trois membres de la JRA – l'armée rouge japonaise - , agissant au nom du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), tuent 26 personnes (17 Chrétiens de Porto-Rico, Canadien et 8 Israéliens) et en blessent 80 autres à l'aéroport Lod Tel-Aviv. Deux des assaillants meurent, tandis que le dernier survivant est capturé blessé. Pour le FPLP qui revendique l'action :

“ Cet attentat n'est qu'une étape dans la lutte des Palestiniens contre l'impérialisme. Il a eu lieu à la veille du cinquième anniversaire de la guerre des six jours. Le FPLP avertit les touristes qu'en se rendant en Israël, ils ne peuvent pas être considérés comme des victimes innocentes. Pour les Palestiniens, le simple choix, comme lieux de tourisme, de leurs territoires occupés, est un parti pris en faveur des Israéliens.1

Le terroriste survivant, Kozo Okamoto (devenu Ahmed) est condamné à la prison à vie. Mais 13 ans plus tard, en 1985, il retrouve la liberté à la faveur d'un échange avec un militaire israélien prisonnier au Liban. Emprisonné ensuite au Liban pour détention de faux passeports et faux visas il est finalement libéré au bout de 3 années. Le Liban lui accorde alors l'asile politique en tant que combattant contre Israël.2. Selon l'article , Okamoto est considéré comme un héros par une partie des Palestiniens.

le FPLP, mouvement qui organisa la tuerie, est aussi le mouvement qui embauchera en 1974 Ilich Ramirez Sanchez dit Carlos pour commettre l'attentat du drugstore publicis.

En 2017, dans un article du journal le Monde3, le FPLP est qualifié de mouvement nationaliste palestinien de gauche engagé dans la lutte armée contre Israël.

On cherche en vain le mot terroriste… Pour le magazine l'Express, comme pour RFI, le FPLP est considéré comme terroriste par l’État hébreu. Pourtant le FPLP figure en bonne place sur la liste officielle des organisations terroristes du Conseil de l'UE et du département d’État américain.

 


Procès d'un membre de l'armée rouge japonaise, responsable de la mort de 26 personnes à l'aéroport de Lod.

 

1 France info, 30/05/2013, 30 mai 1972, fusillade à l'aéroport de Lod-Tel Aviv

2Libération, 21 mars 2000

3 25 aout 2017, sur l'incarcération du franco-israélien, Salah Hamouri, soupçonné d'avoir repris ses activités au FPLP.

***

 

Comments powered by CComment