La ville syrienne de Kuneitra est située a priximité immédiate de la ligne de cessez-le feu qui sépare en 1974 la Syrie d'Israël. Occupée depuis le dernier jour de la guerre des six jours en juin 1967 par les Israéliens, elle a été reprise par les Syriens pendant la guerre de Kippour avant que les Israéliens n'y reviennent.

La ville comprend alors plus de 20 000 habitants.

L'accord de désengagement signé par les Israéliens le 31 mai 1974 rend la ville au Syriens. Le retrait est prévu pour le 6 juin 1974.

Mais la ville est rendue totalement détruite au point qu'il s'agit dorénavant d'une ville fantôme. La controverse débute alors. Israël qui affirme que les destructions font suite aux bombardements pendant la guerre. La Syrie clame que les Israéliens ont sciemment détruit la ville avant de la rendre.

La ville ne ressemble plus alors qu'à « une ville du Far-West détruite par un tremblement de terre » selon un e journaliste du London Time. « Presque tous les bâtiments sont lourdement endommagés ».

D'après les Syriens, il n'y a pas de trace de bombardement, mais plutôt des destructions systématiques au bulldozer.

La ville est depuis restée en l'état, les syriens refusant de la réhabiliter.

***

 

Comments powered by CComment