Les factions chrétiennes libanaises commandées par Dany Chamoun et Bechir Gemayel commettent un massacre de 2000 réfugiés palestiniens de ce camp administré par l'UNRWA qui compte 50 000 à 60 000 personnes .

Il s'agit là d'une vengeance d'un massacre effectué par les Palestiniens début 1976 dans la ville de Damour où des centaines de personnes ont été tuées (entre 150 et 600 morts).

Damour serait lui-même la vengeance du massacre de Karantina, camp à majorité musulmane, contrôlé par l'OLP où les milices chrétiennes ont tué de 1000 à 1500 personnes le 18 janvier 1976.

***

 

Comments powered by CComment