C'est la première fois qu'un président français se rend en visite officielle en Israël depuis sa création en 1948. Son prédécesseur avait été très critiqué lorsqu'une photo l'avait montré observant Israël depuis la Jordanie avec des jumelles.1

 

Mitterrand s'adresse à la Knesset

 

'Accompagné de quatre ministres et d’une importante délégation, [Mitterrand] multiplie les démonstrations et les déclarations d’amitié.'

Mais, dans son discours à la Knesset intégralement écrit de sa plume, il brise deux tabous en mentionnant l’OLP, « qui parle au nom des combattants », et en soulignant le droit pour les Palestiniens, « le moment venu » d’établir un État.

Menahem Begin, loin de répondre à ces ouvertures, compare publiquement le programme de l’OLP à la propagande nazie, tandis que les militaires israéliens décrivent au président français leurs plans pour éliminer la « présence terroriste » de l’OLP au Liban.'2

lire le texte intégral du discours

1 D'après Josette Alia, journaliste au Nouvel Observateur, aucune photo n'a été prise de sa visite en Jordanie et la fameuse photo le montrant avec des jumelles est en fait un cliché pris en 1977 en Arabie Saoudite où le président assistait à une course de chameaux (débat judéoscopie 1992). Le Monde confirme (08/05/1981). Giscard prétendra qu'elle a été prise à Longchamp.

2 L'engagement de François Mitterrand au Proche-Orient, JP Filiu in Matériaux pour une histoire de notre temps 2011/1 n°101-102 p 50-56

 

***

 

Comments powered by CComment