A Fez au Maroc a lieu la deuxième phase du douzième sommet arabe commencé en novembre 1981, mais interrompu pour cause de désaccord sur le plan Fahd.

Le 9, est rendu public un « plan de paix arabe », qui implique implicitement la reconnaissance de l'État d'Israël puisqu'il affirme que

' le Conseil de sécurité garantit la paix entre tous les États de la région [...] et le respect de ces principes.

35 ans après le partage, la reconnaissance explicite pose toujours problème aux signataires qui n'écrivent pas le nom Israël. L’ambiguïté de la formule consiste à garantir la paix pour tous les États, mais sans avoir reconnu explicitement qu'Israël en soit un..

Le plan propose notamment la création d’un État palestinien dans les seuls territoires occupés. Malgré l’opposition de certains membres de l’OLP, Yasser Arafat l'accepte.

Mais Farouk Kaddoumi, chef de la diplomatie palestinienne écrit :

   'Nous devons faire guerre sur guerre à Israël, même si cela doit durer cent ans, et ne nous arrêter que lors qu’Israël sera si faible qu'il pourra être battu militairement. C'est la seule forme de contact que nous devons avoir avec Israël'1

 

 

***

 

Comments powered by CComment