Le premier ministre Shimon Peres donne son feu vert aux forces armées pour bombarder le quartier général de l'olp à Hammam Chott près de Tunis. Dix avions de chasses et deux Boeing 707 ravitailleurs israéliens effectuent donc cette opération, à 3000 kilomètres de leur base.

Il s'agit pour les Israéliens de venger les morts dus à l'attentat du 25 septembre 1985, tués sur leur yacht dans le port de Larnaca à Chypre.

Le QG d'Arafat, constitué de trois villas, est situé près de Tunis depuis 1982, lorsque les Français lui ont permis de partir de Beyrouth assiégé par l'armée israélienne.

Arafat , qui n'est pas présent à son quartier général durant l'opération en réchappe mais la Tunisie dénombre 68 morts dont 50 Palestiniens et 18 Tunisiens.

La Tunisie porte plainte auprès de 'ONU. Le 4 octobre, la résolution 573 du Conseil de sécurité

- Condamne énergiquement l'agression israélienne contre la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Tunisie…

- Ayant noté avec préoccupation que l’attaque israélienne a causé de nombreuses pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables… gravement préoccupé par la menace à la paix et la sécurité dans la région méditerranéenne causée par l'attaque…

- Condamne énergiquement l'acte d'agression.. demande instamment aux États membres de prendre des mesures pour dissuader Israël de recourir à de tels actes contre la souveraineté et l'intégrité territoriale de tous les États…

- Estime que la Tunisie a droit à des réparations appropriées.

La résolution est adopté par 14 voix pour et aucune contre. Les États-Unis s'abstiennent.

 

Habib Bourguiba (1957- 1987) , encore au pouvoir en Tunisie, et grand ami des américains est exaspéré de les entendre justifier l'action israélienne. Il se sens trahi.

Israël a montré qu'il pouvait frapper n'importe où. La Tunisie attend toujours ses réparations.

 

***

 

Comments powered by CComment