Un commando marin israélien effectue un raid pour détruire une station radar égyptienne du golfe de Suez sur l'île verte. L'île est considérée comme la place la plus fortifiée d’Égypte. La prendre, constitue pour les Israéliens, enlisés dans la guerre d'usure en cours, un signal fort envoyé à l’Égypte.

 

Green Island était située à l'extrémité sud du canal de Suez. Il a été "construit par les Britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale pour protéger sa voie navigable ultra-stratégique des attaques aériennes et maritimes des forces de l'Axe". C’était une grande installation imposante qui mesurait plus de 450 pieds de long et plus de 240 pieds de large. Il a été construit sur "un lit de coraux d'écurie et fabriqué en béton armé…", qui consiste en un "bâtiment d'un étage avec une grande cour. Au bout de l'île, un pont en béton s'avance dans l'eau en direction d'une circulaire une tour de cinq mètres de haut supportant un site radar et deux mitrailleuses anti-aériennes lourdes. " Un mur renforcé d'épaisses rangées de fil de fer barbelé a été construit au bord de l'eau, dans le but de dissuader “tout intrus attaquant par la mer”. Sur le toit, des mitrailleuses lourdes ont été mises en place et il y avait plus d'une douzaine de nids de mitrailleuses. Les services de renseignements israéliens ont estimé à environ 100 le nombre de soldats égyptiens stationnés sur l'île, y compris les commandos d'élite as-Saiqa. C'était une position de défense redoutable avec un commandement dominant des eaux environnantes. 1

 

L'opération est baptisée 'Bulmus 6'.

 

Quoique victorieuse, l'expédition paye un lourd tribu humain : sept Israéliens ont été tués, cinq ont été blessés, et d'autres ont été fait prisonniers par les Égyptiens. Le commandant Almog, en charge de l'opération disposait de 30 hommes, alors qu'il avait estimé que l'opération en nécessitait quarante. De plus, le commando n'avait eu qu'une semaine pour se préparer à l'opération.

 


Comments powered by CComment