Des agents du Mossad, introduits en Jordanie avec des passeports canadiens, tentent d’assassiner le chef de la branche jordanienne du Hamas. Ils lui injectent un poison dans l’oreille.

L’attentat échoue. Les agents sont capturés par les Jordaniens qui exigent qu’Israël envoie en Jordanie un personne qui délivre un antidote au poison.

Le premier ministre Benyamin Netanyahu refuse dans un premier temps mais la Jordanie menace alors de pendre les agents capturés. Les Israéliens s'exécutent donc pour obtenir la libération de leurs agents. Ils doivent de plus libérer le fondateur du Hamas, le Cheikh Ahmed Yassine qu’ils détiennent (qu'ils assassineront en 2004).

Mechal fera l'objet d'une demande d'arrestation des autorités de Jordanie où il réside en 1999. Il fuit alors vers le Qatar et s'installe à Doha. Il restera à la tête du bureau politique du Hamas jusqu’en 2013, date à laquelle Ismaël Haniyeh lui succédera.

Comments powered by CComment