Environ 8 000 Israéliens vivaient dans la bande de Gaza avant le désengagement- la majorité à Gush Katif dans le sud de la bande de Gaza, et le reste à Netzarim, Kfar Darom ainsi que dans les trois implantations du nord (Nisanit, Dugit et Elei Sinaï). Pour le numéro deux du gouvernement israélien, Shimon Pérès,

 l’occupation de la bande de Gaza a été une erreur historique. Nous devons veiller à ce que la bande de Gaza ne devienne pas une prison ou un lieu de misère.

 

 

Le gouvernement israélien, réuni dimanche, a décrété que les synagogues des colonies évacuées ne seraient pas démolies. Dans un premier temps, Ariel Sharon avait souhaité que ces synagogues soient détruites par l’armée israélienne avant la fin du retrait, mais a finalement cédé à la pression des ultranationalistes, qui refusaient que des Juifs détruisent leurs propres lieux de culte. l’Autorité palestinienne s’était élevée contre cette décision et avait annoncé la destruction des synagogues dès lundi.1

Dans la nuit , les forces palestiniennes et des milliers de badauds en liesse ont pénétré dans les anciennes colonies juives de la bande de Gaza. Des centaines de jeunes palestiniens se sont rués sur les synagogues vides de Morag et de Netzarim avant de mettre le feu aux deux édifices religieux. A Kfar Darom, des centaines de jeunes palestiniens, entrés dans la colonie dans le sillage des forces palestiniennes, ont pénétré dans la synagogue abandonnée, cassé les vitres du lieu de culte vide et mis le feu à des palmiers dressés à l’entrée.2

la police palestinienne a procédé à l’arrestation de six palestiniens accusés d’avoir pillé des serres situées dans les colonies juives désertées de la Bande de Gaza. Quelque 3 000 serres ont été achetés par des donateurs juifs américains aux colons juifs de Gaza et transférés aux Palestiniens pour assurer au territoire des milliers d’emplois dans le secteur agricole. Ces derniers jours, les pilleurs ont pris environ 30% de l’équipement de ces serres, selon les estimations des responsables Palestiniens.3

Pour le journal libanais l’Orient le jour4

 Une partie des serres ultramodernes des anciens colons israéliens de Gaza, enjeu majeur des négociations lors de leur retrait, a été désossée par leurs propriétaires puis pillée par les Palestiniens.

Il sera reproché à Sharon d'avoir évacué sans contrepartie. Outre l'occasion perdu d'obtenir quelque chose des Palestiniens, certains pensent qu'il a laissé l'impression que l'armée Israélienne battait en retraite.


 

1 Le monde, 12 septembre 2005

2 Le monde / AFP / Reuter 12/09/2005

3 l’Obs 20/09/2005

4 16/09/2005

 



 

Comments powered by CComment