Le quartet est composé des Nations unies, de l’Union Européenne, de la Russie et des États-Unis qui met l’accent sur les menaces majeures à la réalisation d’une paix négociée et propose des recommandations pour faire progresser la solution des deux États.

 

Le quatuor souligne :

 

- La violence continue, les attaques terroristes contre des civils et l’incitation à la violence exacerbent grandement la méfiance et sont fondamentalement incompatibles avec une résolution pacifique;

- La poursuite de la politique de construction et d’expansion des colonies, la désignation des terres à des fins exclusives d’Israël et le déni du développement palestinien érodent constamment la viabilité de la solution à deux États; et

- l’accumulation illégale d’armes et l’activité militante, l’absence continue d’unité palestinienne et la situation humanitaire désastreuse à Gaza alimentent l’instabilité et finissent par imiter les efforts pour parvenir à une solution négociée.

Le Quatuor souligne qu’il est urgent de prendre des mesures positives pour renverser chacune de ces tendances afin d’empêcher l’instauration d’une réalité d’occupation et de conflit perpétuelle d’un État, incompatible avec la réalisation des aspirations nationales des deux peuples.

...rappelle que les actions unilatérales de l’une ou l’autre des parties ne peuvent préjuger du résultat des négociations sur le statut final et ne seront pas reconnues par la communauté internationale.

souligne que si un accord de statut permanent met fin au conflit ne peut être atteint que par des négociations bilatérales directes, des progrès importants peuvent être faits maintenant pour faire progresser la solution des deux États sur le terrain.

demande à chaque partie de démontrer de manière autonome, par des politiques et des actions, un véritable engagement envers la solution des deux États.

Mais aussi la poursuite de la politique de construction et d’expansion des colonies de peuplement en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la désignation de terres à usage exclusif israélien et le refus du développement palestinien, y compris le taux élevé de démolitions, érodent régulièrement la viabilité de la solution à deux États.

Et l’accumulation illicite d’armes et l’activité militante du Hamas, le manque de contrôle de Gaza par l’Autorité palestinienne et la situation humanitaire désastreuse, exacerbée par les fermetures des passages, alimentent l’instabilité et finissent par entraver les efforts pour parvenir à une solution négociée.

 

Enfin il délivre 10 recommandations, sur la cessation de la violence, la retenue à avoir, la politique de construction et d’expansion des colonies, le renforcement des institutions palestiniennes, le respect des cessez le feu, l’arrêt des restrictions de circulations..

 



 

Comments powered by CComment