Ehud Olmert rencontre Hosni Moubarak dans la station balnéaire du Sinaï. C'est leur première rencontre depuis le 15 avril 2006.

, alors que l'Armée israélienne vient de réaliser une opération militaire dans le centre de Ramallah en Cisjordanie qui a fait 4 morts et plus de 20 blessés. C'est la plus importante incursion dans les territoires depuis mai 2006. Il s'agissait pour les Israéliens de retrouver des Palestiniens recherchés. Mais pour Abbas,

' Cette opération est la preuve que les appels israéliens à la paix sont mensongers.'

 

Rencontre entre Olmert et Abbas au sommet de Charm El-Cheikh

Lorsque Olmert explique que l'opération est nécessaire pour assurer la sécurité d'Israël, et qu'il regrette les victimes innocentes, Moubarak lui répond que :

'l'opération pourrait entraver les efforts égyptiens pour la paix.(…) la sécurité d'Israël ne sera pas réalisée par la force militaire.'

Quant au conflit entre l'Autorité Palestinienne et le Hamas, l’Égypte souhaite avoir en face ‘une partie palestinienne capable de prendre ses propres décisions’. Il dénonce les pressions étrangères sans nommer l'Iran et la Syrie, toutes deux visées, qui poussent le Hamas à l'intransigeance. Au cœur du débat, on trouve le nombre de prisonnier palestiniens à échanger contre le soldat Gilad Shalit1, prisonnier depuis juin à Gaza.

L'Egypte fait tout pour soutenir Abbas, jusqu'à lui fournir des armes pour lui donner les moyens de mettre fin aux tirs de roquettes sur Israël depuis Gaza. Elle essaye aussi de convaincre les Israéliens de débloquer les 100 millions d'euros d'avoirs palestiniens bloqués par Israël.


 

1Il ne sera libéré qu'en octobre 2011 contre 977 prisonniers palestiniens, après 5 ans de détention.

 



 

Comments powered by CComment