Raziel Shevach, rabbin officieux de l'implantation Havat Gilad, située en Cisjordanie près de Naplouse, est tué par des tueurs embarqués dans une voiture alors qu'il circulait sur l'autoroute. La victime, âgée de 35 ans et père de six enfants, est infirmier volontaire de la Maguen David Adom, équivalent israélien de la Croix-rouge.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, l’aile armée du groupe terroriste du Hamas a diffusé un communiqué saluant l’attentat, le qualifiant « d’héroïque » et le voyant comme le signal de futures attaques à venir, même si le mouvement n’en a pas revendiqué la responsabilité.

« L’attaque commise aux abords de Naplouse est la première réponse réelle qui montre aux chefs des ennemis et à ceux qui se trouvent derrière eux (les États-Unis) que les choses que vous craignez sont en train de se réaliser », a dit le Hamas.1

Havat Gilad est un avant-poste israélien de Cisjordanie, construite sans autorisation officielle. Situé sur une terre qui serait la propriété privée de Moshe Zar, un religieux sioniste qui affirme avoir acheté des terres de Cisjordanie à des Palestiniens, depuis 1979. Cet achat est contesté par des Palestiniens pour qui l'implantation est construite sur des terres palestiniennes privées. En février 2011, l'avant-poste est démoli. Les tentatives de reconstructions et d'expansion sont contestées par les villageois palestiniens.

 

Enfants d’Havat Gilad, l’implantation d’où est originaire Raziel Shevah, assassiné en janvier 2018.

David Friedman, ambassadeur US en Israël tweete :

Le Hamas tresse les louanges des meurtriers et les lois de l’Autorité palestinienne vont récompenser financièrement les auteurs de l’attaque. Ne cherchez pas plus loin pour voir pourquoi il n’y a pas de paix.

Un des tireurs est abattu le 18 janvier, un autre arrêté, dans une opération qui fait deux blessés parmi les soldats israéliens.

 

En réaction le gouvernement annonce le 4 février 2018 que l’implantation sera légalisée. Le Premier ministre déclare :

Quiconque pensant qu’à travers le meurtre répréhensible d’un habitant de Havat Gilad, père de six enfants, il pourra vaincre notre esprit et nous affaiblir, fait une erreur amère. Aujourd’hui, le gouvernement va donner un statut à Havat Gilad afin de faciliter la vie là-bas.

 

Le 6 février, Israël annonce avoir tué le dernier membre du commando, Ahmad Nasr Djarrar, 22 ans, trouvé en possession d’une arme automatique dans le village de Yamoun en Cisjordanie. Jarrar est le neveu d’un ancien dirigeant de l’aile militaire du Hamas, Nasser Jarrar, tué lui-même en 2002, lors de la seconde intifada.

 

Après la légalisation de Havat Gilad, le président Trump n’est plus si sûr que la paix est le seul but poursuivi par les Israéliens. Le 11 février le journal Israël Hayom publie une interview où il dit :

Pour le moment, je dirais que les Palestiniens ne cherchent pas à faire la paix. Et je ne suis pas complètement sûr non plus qu’Israël cherche à faire la paix (…) Les colonies compliquent beaucoup la situation et ont toujours rendu difficiles toutes discussions sur la paix donc je pense qu’Israël doit être très prudent avec les colonies.

1 The Time of Israël 10/01/2018

 

***

 

 

Comments powered by CComment