Benjamin Nétanyahu est à nouveau nommé premier ministre.

«  Shelly Yacimovich, la dirigeante du Parti travailliste est l’une des grandes perdantes de ces élections. Avec 15 sièges, son parti se hisse péniblement 2 point au dessus de son plus bas niveau historique, atteint en 2009. Shelly Yacimovich a cru bien faire en refusant d’aborder la question israélo-palestinienne. Cela ne lui a pas réussi. Le parti travailliste a perdu des voix tant sur sa gauche, le Meretz ayant doublé son score en passant de 3 à 6 sièges, que sur sa droite avec le succès de Yaïr Lapid.

...Le vote en faveur des partis religieux s’est stabilisé: le Shass, parti ultra-orthodoxe séfarade, se maintient à 11 sièges, le Judaïsme unifié de la Torah, ultra-orthodoxe ashkénaze, passe de 5 à 7 élus; quand au Foyer juif de Naftali Bennett, s’il a enregistré un succès certain, c’est parce qu’il s’est en partie adressé à un électorat séculier, relève Haaretz.    »1


Comments powered by CComment