Le quartier de Harf Nof est situé à Jérusalem-Ouest, à coté de Givat Shaul. Le 18 novembre, deux arabes palestiniens de Jérusalem-Est pénètrent dans la synagogue de la Yeshiva Kehilat Torah de ce quartier orthodoxe au petit matin. Armés de haches, de couteaux et de deux pistolets, ils attaquent les fidèles présents. L'attentat fait six morts (cinq rabbins et un policier) et sept blessés. Les agresseurs sont tués. Le Hamas et le Djihad islamique saluent l'attentat, le gouvernement jordanien aussi. Mais les députés jordaniens célèbrent la mémoire des terroristes1

Les membres du parlement jordanien ont observé une minute de silence et ont lu à haute voix des versets du Coran mercredi à la mémoire des deux terroristes palestiniens qui ont tué cinq Israéliens dans une attaque terroriste contre une synagogue à Jérusalem mardi matin.

« En ce qui concerne les martyrs qui ont bombardé et assassiné les sionistes, je demande au parlement de se lever et de lire la al-Fatiha [verset du premier chapitre du Coran] pour glorifier leurs âmes pures et les âmes de tous les martyrs des nations arabes et musulmanes, » a déclaré un député anonyme, selon une traduction – sur la Dixième chaîne – de ces remarques lors de la session du Parlement.

Comments powered by CComment