Deux palestiniens de Yaffa, membres du Hamas, se sont installés au café Max Brenner de Tel-Aviv près du marché Sarona. Puis il se sont levé et ont arrosé à l’arme automatique les clients en terrasse.

l’attentat, qui a fait 4 morts et 5 blessés fait réagir le conseil de sécurité plus habitué à se prononcer sur les écarts d’Israël que sur le terrorisme palestinien.

Dans un communiqué,

Les membres du Conseil de sécurité réaffirment que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue l’une des menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationale.

Les membres du Conseil de sécurité soulignent la nécessité de traduire les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de ces actes de terrorisme répréhensibles à la justice. Ils soulignent que les responsables de ces meurtres devraient être tenus responsables, et exhortent tous les États, conformément à leurs obligations en vertu du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, de coopérer activement avec toutes les autorités compétentes à cet égard”, insiste l’instance onusienne.

Le Conseil de sécurité rappelle également que tout acte de terrorisme est criminel et injustifiable, et ce quelles que soient ses motivations.

 

Le café Max Brenner où a eu lieul’attentat du 8 juin 2016

 

Ban Ki-moon avait auparavant dénoncé le terrorisme et sa glorification

Le Secrétaire général a réaffirmé qu’il n’existait aucune raison valable pour recourir au terrorisme, “ni pour glorifier ceux qui commettent ces actes odieux”. Il s’est dit “choqué par le fait que les dirigeants du Hamas aient choisi de réagir favorablement à cette attaque, voire pour certains de la célébrer”. Il a appelé les dirigeants palestiniens à se “montrer à la hauteur de leur responsabilité de condamner fermement la violence et les incitations qui l’alimentent”.

Le maire travailliste de Tel-Avi, Ron Huldaï, est interrogé par la radio militaire israélienne. Il voit notamment dans l’attentat une conséquence de l’occupation israélienne dans les territoires.

les véritables coupables de l’attentat terroriste qui a frappé Tel-Aviv la veille, et qui a coûté la vie à quatre personnes, n’étaient pas juste les deux terroristes, mais l’"occupation" et le gouvernement israélien. Interrogé par la radio militaire israélienne sur ce qu’il reste des chances de paix, après que des Palestiniens ont célébré l’attaque en distribuant des bonbons, Huldaï a condamné l’"occupation" et non les manifestants.

"Nous sommes sans doute le seul pays au monde, où une autre nation est sous occupation sans aucun droit civique"1

Huldaï a estimé qu’il fallait encourager le dialogue, dès lors que le terrorisme se calmera. "Personne n’a le courage de faire un pas pour tenter d’arriver à une sorte d’accord", a-t-il renchéri.

"Il y a eu une occupation qui dure depuis 49 ans, dont j’ai fait partie, et dont je connais la réalité, et je sais que les dirigeants ont besoin de courage pour ne pas simplement parler," a-t-il ajouté.

 

Ron Huldaï, maire de Tel-Aviv depuis 1998.

 

"Nous devons montrer à nos voisins que nous avons de véritables intentions de revenir à une réalité avec un État juif plus petit, avec une majorité juive claire." 2

Le ministre adjoint à la défense, Eli Ben-Dahan, lui répond que ce terrorisme existait déjà en 1929 à Hébron.

Suite à l’attentat, 83 000 permis de visite accordés à des Palestiniens de Cisjordanie pour se rendre à Jérusalem à l’occasion du ramadan sont annulés.


 

1 Il reste pourtant de très nombreux conflits territoriaux dans le monde, de Chypre au Tibet en passant par le Kurdistan, le Saraha espagnol, les iles Spartleys et Paracells etc..

2 Cité par I24news, 09/06/2016

 



 

 

Comments powered by CComment