https://npa2009.org/sites/default/files/styles/largeur_content_hauteur_complet/public/balfour_portrait_and_declaration.jpg?itok=RPGFlfWr

 

Suite à l’annonce de la Grande-Bretagne de commémorer le centenaire de la déclaration Balfour les réactions et pressions négatives affluent. La déclaration de novembre 1917 (cf.supra) proposait l’établissement d’un foyer juif en Palestine, dans ce qui était une province de l’empire ottoman en décomposition.
Les Palestiniens entendent organiser des contre-manifestation et menacent d’intenter des poursuites contre Theresa May, aux affaires en Grande-Bretagne. Il est prévu aussi par l’AP d’intenter une action en justice contre la Grande-Bretagne, en demandant celle-ci « rétablisse les droits du peuple palestinien et corrige son erreur historique, s’excuse pour la déclaration Balfour, n’organise pas de cérémonies en son honneur. Le Royaume-Uni devrait aussi présenter ses excuses au peuple palestinien, reconnaître le fait que la Déclaration Balfour était une erreur historique et annoncer sa reconnaissance de l’État palestinien.
Mais la première ministre se dit « fière de la contribution de la Grande-Bretagne à la création de l’État d’Israël » et que son pays « commémorera avec fierté le centenaire de la Déclaration Balfour ».

Theresa May Prime minister depuis 2016

***

Comments powered by CComment