Une roquette tirée de Rafah dans le sud de Gaza a atterri dans la banlieue nord de Tel-Aviv, à Mishmeret dans la plaine de Sharon, à 80 km du tir . Une maison est détruite et un incendie est déclaré. La portée de l'engin explosif serait selon l'armée israélienne de 130 km. La roquette fait sept blessés, d’une famille britannique en vacances.

 

« Une femme de 59 ans a été modérément touchée dans l’attaque et elle souffre de légères brûlures, de blessures causées par l’obus et elle se trouve en état de choc. Une femme de 30 ans a également été modérément blessée, des blessures d’obus à la jambe. Les autres habitants du bâtiment – un trentenaire, une fillette de 12 ans, un petit garçon de trois ans et un bébé de 18 mois – ont été légèrement touchés, selon les services du MDA. »1 

 

Le Hamas explique à l’Égypte que le tir est accidentel, comme celui du 15 mars.

Les Israéliens répliquent le 25 et bombardent le quartier général du Hamas après un tir de sommation pour lui permettre d'être évacué auparavant. L'attaque fait cinq blessés.

Une trentaine de roquettes sont alors tirées de Gaza. Les dirigeants du Hamas menacent de tirer sur Ashkelon.

Le premier ministre Netanyahu écourte sa visite aux Etats-Unis