Baruch Goldstein est un médecin juif ultra-religieux d’origine américaine, membre du parti religieux d’extrême droite Kach. En tant que médecin militaire, il avait refusé de soigner un Palestinien blessé aux jambes par un soldat israélien lors d’une opération de police. Il avait alors été menacé de cour martiale et avait déclaré : Je ne suis pas disposé à soigner des non-juifs. Je ne reconnais que deux autorités religieuses : Maïmonide (1138- 1204) et Meir Kahane.

Il avait en 1993 versé de l’acide sur le tapis de la mosquée du Caveau des Patriarches.

Il vit dans l’implantation juive de Hébron.

 

 

Le 25 février, il abat 29 personnes et en blesse 125 au tombeau des Patriarches, lieu saint pour les juifs et les musulmans.

Il est alors maîtrisé et battu à mort avec un extincteur.

Le premier ministre condamne évidemment l'attaque sanglante. (cf sa réaction )

Le conseil de sécurité de l’ONU dans sa résolution 904 demande à Israël de prendre les mesures nécessaires afin de prévenir des actes de violence illégaux de la part des colons israéliens envers les civils palestiniens. Alors même que l’acte est condamné par la classe politique et l’opinion israélienne, le Hamas relance les attentats suicide en réponse.

 

Résolution 904 du conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité

,

Profondément ému par l’effroyable massacre commis contre des fidèles

palestiniens en prière dans la mosquée d’Abraham à Hébron le 25 février 1994, pendant le mois sacré du Ramadan,

 

Gravement préoccupé par les victimes palestiniennes dans le territoire palestinien occupé, conséquence de ce massacre qui met en évidence la nécessité d’apporter protection et sécurité au peuple palestinien,

 

Résolu à surmonter les effets négatifs du massacre sur le processus de paix en cours,

 

Prenant note avec satisfaction des efforts déployés pour garantir la poursuite normale du processus de paix, et invitant toutes les parties concernées à poursuivre leurs efforts à cette fin,

 

Prenant note de la condamnation de ce massacre par l’ensemble de la communauté internationale,

 

Réaffirmant ses résolutions pertinentes, qui affirment que la quatrième Convention de Genève du 12 août 1949 est applicable aux territoires occupés par Israël en juin 1967, y compris Jérusalem, ainsi que les responsabilités d’Israël à cet égard,

 

1. Condamne énergiquement le massacre d’Hébron et ses suites, qui ont coûté la vie à plus de 50 civils palestiniens et fait plusieurs centaines de blessés;

 

2. Demande à Israël, puissance occupante, de continuer à prendre et à appliquer des mesures, y compris, entre autres, la confiscation des armes, afin de prévenir des actes de violence illégaux de la part des colons israéliens;

 

3. Demande que des mesures soient prises pour garantir la sécurité et la protection des civils palestiniens dans tout le territoire occupé, y compris, entre autres, une présence internationale ou étrangère temporaire, qui était prévue par la Déclaration de principes (S/26560), et ce, dans le cadre du processus de paix en cours;

 

4. Prie les coparrains du processus de paix, les États-Unis d’Amérique et la Fédération de Russie, de poursuivre leurs efforts en vue de donner vigueur à ce processus et d’apporter le soutien nécessaire à l’application des mesures susmentionnées;

 

5. Réaffirme son appui au processus de paix en cours et demande que soit appliquée sans délai la Déclaration de principes signée par le Gouvernement israélien et l’Organisation de libération de la Palestine, le 13 septembre 1993,

à Washington (D. C.).

 

***

 

Comments powered by CComment