Les livres de Maccabées sont quatre écrits juifs en langue grecque dont le thème (au moins les deux premiers) est lié à la révolte des Maccabées qui eut lieu dans la Judée de l'époque hellénistique. Malgré le nom qui leur est traditionnellement appliqué, ces livres sont indépendants. Leurs dates de composition et leurs styles sont différents.

 

- Le livre I (-100, traduction grecque d’un ouvrage initialement en hébreu). Il couvre une période s'étendant du déclenchement de la révolte des Maccabées à l'accession au pouvoir de Jean Hyrcan. Ce récit constitue une épopée dynastique à la gloire des Hasmonéens. Il s'agit d'une traduction grecque d'un livre en hébreu.

 

- le livre II (Alexandrie, - 124, écrit en grec), se veut un abrégé d'une chronique de Jason de Cyrène. Il s'étend de la grande prêtrise d'Onias III à la victoire de Judas Macchabée contre Nicanor. Il donne une large part au miraculeux et aux considérations théologiques.

Le livre s’ouvre sur les derniers jours de Séleucos IV et se conclut sur la défaite quinze ans plus tard du général Nicanor par Judas Maccabée, héros de l’ouvrage.

Il a été rédigé en grec, probablement à Alexandrie vers 124 avant l’ère commune. Bien que de qualité historique moindre que le premier Livre, il contient des informations précieuses sur la genèse du conflit entre Judéens et Séleucides. Il comprend aussi du matériau proche de la tradition pharisienne, telle qu’une prière pour les morts impliquant une croyance en l’immortalité de l’âme et la résurrection.

Les 2 premiers chapitres contiennent deux lettres adressées aux Juifs d'Égypte, les invitant à venir au Second Temple de Jérusalem pour célébrer la fête de Hanoucca. Puis l'auteur déclare qu'il va résumer un ouvrage historique en cinq volumes de Jason de Cyrène et commence son récit.

Un jour, l'intendant du Temple Simon entre en désaccord avec le grand prêtre d'Israël, le bienveillant Onias III, sur des questions d'agoranomie. Pour l'emporter, il affirme à Apollonius, le gouverneur de Syrie et de Phénicie, que le trésor du Temple regorge de richesses. Informé, le roi Séleucos IV envoie à Jérusalem son ministre Héliodore pour confisquer ces biens.

Onias explique que cet argent a été déposé par des veuves et des orphelins, ainsi que par un membre de la riche famille des Tobiades appelé Hyrcan, et que ces gens ne peuvent être lésés.

 

- le livre III ( grec, 1er siècle av JC) relate une crise subie par les Juifs d’Égypte sous le règne de Ptolémée IV Philopator.

Ptolémée IV Philopator, après sa victoire de Raphia en Judée, tente de pénétrer dans le Temple de Jérusalem malgré les protestations de la communauté juive. Dieu intervient à la demande de Simon le grand-prêtre et frappe Philopator, qui renonce et rentre à Alexandrie. Furieux, il prend une série de mesures à l'encontre les Juifs d'Égypte et les déporte à Alexandrie. Après deux tentatives pour les massacrer et les interventions divines correspondantes, il abandonne ses projets.

 

 

- le livre IV est un ouvrage philosophique produit par le milieu juif d'Antioche .

Les partisans des Macchabées ont sans doute écrit le Livre de Daniel et le Livre de Judith