Degania, est le premier kibboutz (le mot signifie « ensemble ») créé en Palestine. Il est situé tout près de la pointe sud du lac de Tibériade. L'idée pour ses fondateurs, issus des milieux juifs socialistes est de créer un village laïc, collectiviste où la propriété individuelle n'existe pas, mais où chacun peut accéder aux biens collectifs. L'autoconsommation et si possible l'autosuffisance est l'un des fondements de cette démocratie directe, les kibboutzniks étant à la fois décisionnaires et participants.

L'idéologie des fondateurs doit beaucoup à l'écrivain et penseur Aharon David Gordon. Né en Ukraine en 1856, Gordon est un idéologue important du mouvement de travailleurs juifs Hapoel Hatzaïr (le jeune ouvrier). Il prône le travail physique et l'agriculture comme moyen d'élévation nationale et spirituelle. Le collectivisme qu'il souhaite doit être non marxiste, car il refuse la lutte des classes. En 1904, agé de 48 ans Gordon 'monte' en Palestine. Il meurt à Degania en 1922 à 65 ans.

Paradoxalement, le mouvement kibboutznik, laïc et égalitariste à ses origines doit beaucoup à un idéologue qui a été jusqu'à ses vieux jours un juif orthodoxe.

Un deuxième Kibboutz, Kinneret (nom hébreu du lac de Tibériade) est créé en 1912. Le mouvement est lancé. En 1947, il existe déjà 150 kibboutzim. Il y a actuellement 269 kibboutzim dans le pays. Ceux-ci se sont souvent éloignés des idéaux des fondateurs en prenant un tournant plus libéral (propriété privée, activité commerciale, tourisme) et parfois religieux.

Comments powered by CComment