Suite à la guerre des six jours, le 16 août 1967, une centaine de personnalités cisjordaniennes

condamnent toutes les tentatives pour établir une entité palestinienne, quels qu'en soient le nom et la forme.

De fait, la majorité des notables réclament le retour de la souveraineté jordanienne.

Le 4 octobre 1967 paraît dans la presse libanaise une charte des Arabes de la rive occidentale, signée par 129 personnalités cisjordaniennes représentant les tendances les plus diverses...Texte de compromis entre des sensibilités politiques divergentes, la charte dénonce pourtant à l'unanimité l'idée d'une entité palestinienne dans les territoires occupés. Les signataires,

rejettent le projet pernicieux de former un État palestinien censé être un tampon entre les Arabes et Israël mais qui sera étroitement lié avec la présence étrangère sioniste. Cette proposition est une tentative de séparer le problème palestinien de son contexte arabe, de la dépouiller de sa signification nationale et d'isoler le peuple arabe palestinien de la Nation arabe. L'édification d'un tel État ne peut que conduire à la liquidation finale du problème palestinien.

Comments powered by CComment