Le premier septembre 1982, le président Reagan présente à la télévision américaine les nouvelles propositions américaines pour la paix au Proche-Orient, qui tentent de « concilier les inquiétudes légitimes de Jérusalem [...] et les droits légitimes des Palestiniens ».

Le président américain demande à Jérusalem de renoncer à la création de nouvelles colonies juives dans les territoires occupés. Il propose dans les cinq ans l'autonomie des territoires occupés et l'élection libre d'une Autorité palestinienne.

Le 2, ces conditions sont catégoriquement rejetées par le gouvernement israélien, tandis que Farouk Kaddoumi, chef de la diplomatie palestinienne, y relève des «éléments nouveaux». À Amman, cette initiative est jugée «réaliste». En Égypte, Moubarak soutient l'initiative Reagan.

Mais en février 1983, au 16e congrès palestinien d'Alger, le plan Reagan est rejeté.

***

 

 

 

Comments powered by CComment