Plus à l'est encore, proche du musée Rockefeller, la porte d'Hérode doit son nom aux pèlerins chrétiens du XVIe siècle qui identifiaient (à tort) une maison mamelouke non loin de là à la résidence d'Hérode Antipas où Jésus aurait comparu (Lc 23,7-12).

Son nom officiel, celui que lui a donné Soliman le Magnifique son bâtisseur, est la « porte des Fleurs » et c'est ainsi qu'elle est désignée par les habitants de Jérusalem-Est qui la fréquentent principalement. Elle était aussi nommée porte de la petite plaine.

La porte donne accès à la vieille ville par le quartier musulman. C'est d'ailleurs par cette porte que sont rentrés les croisés en 1099.

Moins fréquentée par les touristes, la porte d'Hérode n'a été rouverte qu'en 1875.

La partie est de la porte d'Hérode, qui n'existait pas encore,  était connue sous le nom de "fossé",  un point faible dans la défense de la Jérusalem antique en raison de la topographie qui a permis  aux armées croisées et ayyoubides d'entrer dans la vieille ville par cet endroit.

Au début de la période arabe, le mur a été reconstruit et un certain nombre de modifications structurelles ont été apportées, dont la porte d'Hérode.

La structure de la Porte d'Hérode a subi de nombreux changements au fil des ans : au début de la période ottomane, il s'agissait d'une petite porte étroite appelée "portique" en raison de ses dimensions qui ne pouvaient accueillir que des personnes et de petits animaux.

Le bâtiment se composait d'une tour de porte extérieure avec une entrée sur le côté.

La tour de la porte a été construite comme une partie du mur.

Plus tard, au milieu du XIXe siècle, la tour intérieure a été ajoutée pour permettre un accès facile à la salle des gardes dans la tour supérieure et la tour de la porte extérieure. Cet ajout a été construit en petites pierres de manière négligée et a perturbé le passage de la position de la sentinelle supérieure. Plus tard, des escaliers ont été ajoutés, reliant la structure ultérieure au toit du bâtiment d'origine.

À la fin de la période ottomane, un escalier en acier a été construit, formant une nouvelle porte d'accès à la sentinelle supérieure.

Au début du XXe siècle, une entrée à l'avant de la porte a remplacé l'entrée latérale originale de la porte. C'est la seule porte qui comporte un ajout ultérieur sur la partie intérieure du mur qui n'a pas été enlevée pendant le mandat britannique, même si elle possède un escalier moderne en fer.

Le mur autour de la porte d'Hérode a été construit sur un fossé escarpé, qui a été creusé dans la roche dans le cadre de la fortification. Neuf tours ont été construites ici, ce qui indique la sensibilité stratégique de cette zone. Aujourd'hui, la Porte d'Hérode est principalement utilisée par la population locale de Jérusalem-Est et les habitants des quartiers d'Ab Huta et de Saadia.
Le mur autour de la Porte d'Hérode atteint 5-6 mètres.

 

Comments powered by CComment