La vieille ville (0,86 km2) est à peine plus grande que la Place de la Concorde (0,84 km2) à Paris, mais sa densité en sites historiques, liés au Judaïsme, à l'Islam, à la Chrétienté mais aussi à l'histoire romaine, perse, mongole, ottomane, mameloukke ou fatimide est proprement hallucinante. On peut la visiter tous les jours sans jamais arrêter de voir, de connaître, d'apprendre. Bienvenue dans ce fascinant musée à ciel ouvert.

 [voir aussi la video : visite de la vieille ville de Jérusalem avec François BON (découverte) du Centre de recherche français à Jérusalem ]

 

 UNE VILLE, QUATRE QUARTIERS : LA CARTE ET LE TERRITOIRE

La vieille ville est divisée naturellement en quatre quartiers : Juif, Arménien, Chrétien et Musulman. Cette division historique n'est pourtant pas si ancienne.

 

 

LES PORTES DE LA VIEILLE VILLE

La muraille de Souleyman comporte huit portes dont l'une, la porte dorée, est murée. L'arrivée de Jérusalem ouest, la ville moderne passe par  la porte de Jaffa, ou, plus au nord, par la porte de Damas. Le mur occidental est très proche de la porte des Maghrébins. L'esplanade des mosquées jouxte la porte des lions d'un côté et la porte des Maghrébins de l'autre. Le quartier arménien est accessible par la porte de Jaffa ou la porte de Sion. L'accès au quartier chrétien peut se faire par la porte de Jaffa, la porte neuve ou la porte de Damas.

 

 

LA PROMENADE DES REMPARTS

"Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs ; ni de jour ni de nuit, jamais ils ne doivent se taire". Les paroles d'Isaïe (62,6) résonnent encore. Il n'y a plus de veilleurs sur les remparts et il est maintenant agréable de se promener sur cette magnifique muraille pour observer la ville d'en haut avant d'aller se mêler au flot des visiteurs et des pèlerins.

 

 

LE PETIT TRAIN DE LA VIEILLE VILLE

Un bon moyen d'approcher pour la première fois la vieille ville, mais aussi d'éviter la fatigue en écoutant confortablement assis les commentaires sur le trajet.

 

 

  - INTRA MUROS - 

 

LE QUARTIER JUIF

Ce quartier a été totalement détruit par les Jordaniens qui détenaient la vieille ville entre 1948 et 1967. C'est donc à la fois le plus ancien quartier et le plus neuf, suite à la reconstruction intervenue à partir de 1970. Ses points d'attraction en sont le Kotel  (mur occidental) et la place de la Hourva, la grande synagogue du XVIIIe siècle entièrement reconstruite. Toutes les époques sont représentées dans ce quartier.