C'est en 1163 que l'existence de la Paroisse Saint-Medard est attestée pour la première fois. Mais déja au IXe siècle une chapelle dediée à Saint Medard aurait été construite le long d'une voie  romaine qui menait de Lutèce à Lyon. Sa construction progressa par étapes du XVe au XVIIIe siècles. L'église connait un passé turbulent avec le Tumulte de Saint-Medard, une dispute entre protestants et  catholiques entrainant le saccage de l'église par les protestants en 1561.Des guérissons miraculeuses et des crises de convulsions et d'hysterie collective au début du XVIIIe siècle provoquées par la mort du  paroissien janseniste Francois Paris enterré au cimetière de la paroisse, aujourd'hui recouvert par un jardin. Ces psychoses collectives qui attiraient la foule pendant cinq ans, finirent par une ordonnance  royale en entraînant la fermeture en 1732. Le lendemain, on peut lire sur la porte l'inscription due à un plaisantin: "De par le Roy, défense à Dieu de faire miracle en ce lieu".En 1901, la Chapelle des  Catechismes est édifiée sur l'emplacement de l'ancien charnier où fut enterré le diacre

Paris.Eglise de Saint-Medard41, rue MouffetardMétro : Censier-Daubenton