Suite à une rixe violente qui oppose des manifestants juifs qui défilent de Jaffa à Tel-Aviv pour le parti communiste et ceux qui marchent pour le concurrent socialiste l'Akhdut Haavoda, le bruit court que des habitants arabes ont été attaqués par les Juifs.

«  Dans toute la ville et de toutes parts, on vit des Arabes parcourir les rues en criant à leur coreligionnaires : « Musulmans, défendez-vous, les Juifs tuent vos femmes ! ». Alors dans tous les coins de la ville les Musulmans s'arment de gourdins ou de tiges de fer, s'attaquent aux Juifs qu'ils rencontrent, les blessant, les tuant »1

Le lendemain, les habitants arabes de Jaffa s'arment et s'en prennent au Juifs. Cinq colonies agricoles juives sont assiégées, et défendues par l'armée britannique.

Ces émeutes font 48 morts arabes et 47 juifs. La commission d'enquête nommée pour déterminer les responsabilités en liste les causes :

- La cause fondamentale des émeutes de Jaffa et des actes de violence subséquents a été un sentiment parmi les Arabes d'un mécontentement et d'une hostilité envers les Juifs. Ces causes sont les actions politiques et économiques liées à l'immigration juive ...

- Les conflits raciaux ont été commencés par les Arabes et se sont vite transformés en un conflit de grande violence entre arabes et juifs, dans lequel la majorité arabe, généralement agresseurs, a infligé la plupart des pertes...

- Alors que l'agitation avait déjà commencé, un sentiment anti-juif déjà aigü s'est transformé en une émeute anti-juive. Une grande partie des communautés musulmanes et chrétiennes l'ont tolérée, même si elles n'ont pas encouragé la violence. Alors que certains arabes instruits semblent avoir encouragé la foule, les notables des deux côtés, peu importe leurs sentiments, ont aidé les autorités à apaiser les tensions.

- La police était, à quelques exceptions près, mal formée et inefficace, dans de nombreux cas indifférente et, dans certains cas, a dirigé ou participé à la violence. La conduite de l'armée était admirable partout.

les Juifs fuient Jaffa pour s'installer à Tel-Aviv, ville voisine (créée en 1909) et créent la Haganah, milice d'autodéfense qui deviendra l'armée de défense d'Israël à l'indépendance.

- Sir Herbert Samuel, haut commissaire britannique, nomme Amin Al-Husseini grand mufti de Jérusalem comme signe d'apaisement envers les Arabes.

1 Témoignage du correspondant de l' Alliance israélite universelle, Henry Laurens, cité par Weinstock, Balfour p. 87

***

Voir aussi :

- 4 et 7 avril 1920 : les émeutes de Nabi-Moussa

- les conclusions et résumé du rapport Haycraft anglais et traduction français

- le  rapport Haycraft complet (Original en anglais)

- le rapport interimaire du haut-commissaire britannique Herbert Samuel en 1921


***

 

Comments powered by CComment