Les musulmans l'appelle le Haram al-Sharif, ce qui signifie Noble Sanctuaire. Les Juifs l'appellent le Mont du Temple. 

Cette vaste esplanade, qui entoure le Dôme du Rocher est l'un des joyaux de Jérusalem. L’esplanade a la forme d’un trapèze, avec un côté sud de 281 m, un côté nord de 310 m, un côté est de 462 m et un côté ouest de 491 m.

Malgré les tensions qui peuvent y régner, malgré les revendications des uns et des autres sur lieu, l'esplanade est un havre de paix, un endroit paisible où il est très agréable de se promener.

Malgré les nombreuses portes vers la vieille ville, le seul accès possible pour les non musulmans est la porte des Maghrébins par la rampe du même nom qui part juste à côté du Kotel, le mur occidental. Il est préférable d'y aller le matin tôt, à partir de 7h30 . Le site est réservé à la prière le vendredi.

Ce promontoire qui domine toute la ville est à l'origine celui du premier Temple, celui de Salomon.

Celui-ci est détruit par les armées du conquérant Nabuchodonosor II en -586

Le nouveau maître de lieux, le perse Cyrus autorise la reconstruction qui est confiée à Zorobabel, gouverneur juif de Judée,  en -539.

Ce second temple, agrandi sous le sanguinaire Hérode Le Grand est lui aussi détruit en 70, par les armées de Titus, futur empereur romain.

En 638, l'empire byzantin cède sa place au conquérant arabe, qui y construit le Dôme du rocher et la Mosquée Al-Aqsa, devenue le troisième lieu saint de l'Islam.

Les croisés qui conquirent la ville en 1099 vont négliger cet espace. Au point que Saladin reprenant la ville en 1187 sera obligé de faire enlever les détritus qui la recouvre.

Depuis 1967, la vieille ville dont l'esplanade a été conquise par les Israéliens. Ils ont laissé le pouvoir civil au Waqf, une fondation religieuse aux mains des jordaniens, n'assurant que la sécurité des lieux. Aux termes d'un statu quo datant de cette époque, les Juifs n'ont pas le droit de venir y prier.

 

LE DÔME DU ROCHER

L'endroit est saint pour les Juifs et les Musulmans. une magnifique coupole omeyyade couvre le rocher. Huit escaliers permettent l'accès au Dôme qui domine l'esplanade.

 

 

LE DÔME DE LA CHAÎNE

Juste à côté du Dôme du rocher, le dôme de la chaîne est réputé être plus richement décoré que son modèle

 

 

 

LA MOSQUÉE EL-AQSA

Le troisième lieu saint de l'Islam

 

 

 

LE MUSÉE ISLAMIQUE

Ce musée créé en 1923 retrace l'histoire de la civilisation islamique à Jérusalem en général, et particulièrement à la Mosquée Al-Aqsa. Des pièces anciennes, des gravures et des manuscrits y sont exposés, ainsi que les restes de l'ancien Minbar de Al-Aqsa incendié en 1969

 

 

LE DÔME DE L'ASCENSION

Le monument a été construit en commémoration de l'ascension de Mahomet lors de son voyage nocture

 

 

LE DÔME DES  ESPRITS

Construit au Xe siècle, ce dôme aux arcatures ouvertes repose sur huit colonnes. Ce serait l'emplacement exact du Saint des Saints de l'ancien Temple des Juifs. Son nom peut aussi provenir de sa proximité avec la grotte des âmes du Dôme du Rocher.

Il est aussi appelé Dôme des tablettes, Kubat Al Harvah en arabe, en référence aux tables de la loi qui étaient gardées à l'intérieur de l'arche d'alliance, dans le Saint des Saints.

 

LES MADRASAS AL-ARGHUNIYYA ET AL-ASHRAFIYYA

Ces deux écoles coraniques sont situées au nord de l'esplanade

 

 

 

LE MINARET BAB AL-SILSILA

C'est de ce minaret que jaillit le premier appel à la prière de la journée à Jérusalem. L'esplanade en compte cinq

 

 LE DÔME  YUSSUF

Le Dôme de Yusuf (Qubbat Yusuf) est situé à l'extrémité sud de l'esplanade, à l'ouest de la mosquée Al-Aqsa. Il a été construit par Saladin à la fin du XIIe siècle et a été rénové à plusieurs reprises. Il porte des inscriptions des XIIe et XVIIe siècles : l'une datée de 1191 au nom de Saladin, et la dernière en 1681 de Yusuf Agha, dont on pense qu'il était le gouverneur de Jérusalem ou un eunuque du palais impérial ottoman.