La Ville de Paris achètera en 1866 l'hôtel Carnavalet, construit en 1568, remanié par Mansart au XVIIème siècle et habité par Madame de Sévigné de 1677 à 1696, afin d'y installer un musée dédié à l'histoire de la capital. Il ouvrira ses portes en 1880 et sera agrandi à plusieurs reprises jusqu'à date de l'annexion de l'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau qui lui permettra de doubler de superficie.
   

   
Le Musée Carnavalet occupe à la fois l'hôtel Carnavalet et l'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau. Les deux bâtiments sont reliés par une galerie. L'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau (29 rue de Sévigné) a été construit en 1687 par l'architecte Pierre Bullet pour Michel le Peletier, seigneur de Souzy et intendant des Finances. Le Peletier de Saint-Fargeau, qui avait voté la mort de Louis XVI, sera assassiné en 1793 par l'ancien garde du corps du roi, Pâris. La Convention lui réservera des funérailles nationales.



L'hôtel Carnavalet (23, rue de Sévigné) a été construit en 1544 par Pierre Lescot dans le pur style Renaissance pour le compte de Jacques de Ligneris, président à mortier au Parlement de Paris. Il deviendra ensuite la propriété de madame de Kernevenoy (nom déformé en Carnavalet), - demoiselle d'honneur de la reine Margot. Modifié par l'architecte François Mansart qui lui donnera son aspect classique actuel entre 1655 et 1661, l'hôtel deviendra la résidence de la marquise de Sévigné entre 1677 et 1696. Le bâtiment abritera l'Ecole des Ponts et Chaussées sous la Restauration.



La façade de l'hôtel, mutilée par l'architecte Parmentier, conserve son magnifique portail et le corps de logis principal pourvu de fenêtres à meneaux et orné de bas-reliefs sculptés par Jean Goujon et ses élèves. L'artiste sculptera également la très belle allégorie de l'Abondance du portail donnant sur la rue de Sévigné.



La statue de Louis XIV par Coysevox au centre de la cour, unique exemplaire à avoir échappé à la fonte pendant la Révolution, doit son salut à sa présence à l'intérieur de l'Hôtel de Ville. Le peuple de Paris n'imaginait pas la présence de symboles monarchiques à cet endroit. Les bâtiments qui bordent les beaux jardins sont du XIXème siècle.



Métro : Saint-Paul

Tél : 01 44 59 58 58 Fax : 01 44 59 58 10      

Horaires:
Ouvert tous les jours sauf lundi

10h00 - 18h00



Tarifs :

Gratuit